Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 09:42

Je vous présente un travail réalisé par une classe de CE1 de l'école René Calamand (où j'ai rencontré 5 classes du CE1 au CM1 en mai) à Istres.

Leur livre s'intitule La buveuse de signes de ponctuation.

Ils sont partis du Buveur de fautes d'orthographe et en ont imaginé une déclinaison. Le texte est illustré en couleur !

Il y est question de ponctuaphobie. Je n'y avais pas pensé !

 

ponctuation.jpg

 

Merci les enfants...

Partager cet article

Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 15:29

Je reviens des salons Festilivres nord à Valenciennes et Ivres de livres à Istres enchanté !

 

Un grand bravo à Denis et à son équipe pour Festilivres nord !

 

Un grand bravo à Marc et à son équipe pour Ivres de livres !

 

Plein de rencontres magiques avec des enfants (j'ai rencontré 7 classes de collèges, un groupe de centre de loisirs et 10 classes élémentaires), des enseignants, des documentalistes, des responsables de bibliothèques scolaires, des administratifs et des bénévoles (certains avaient parfois plusieurs casquettes !), des auteurs et des illustrateurs.

Tout le monde était motivé et accueillant. Le bonheur !

 

Fatigué mais content !

 

J'ai vu du pays et du visage !

 

Premier témoignage de mon voyage, les couvertures réalisées par une classe de 5e du collège de Bouchain à partir de mon roman Le garçon aux oreilles en feuille de chou.

Je les ai rencontrés pendant deux heures. Nous étions fiers les uns comme les autres de passer un bon moment ensemble.

 

Ils m'ont offert le fruit de leur travail. Je l'expose ici pour leur rendre hommage.

 

aspirine.JPG

 

 

haricotvert.JPG

 

 

nainjardin.JPG

 

 

peniches.JPG

 

 

pommeterre.JPG

 

Voilà des idées de romans à écrire...

Partager cet article

Repost0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 14:45

Voici les impressions de deux lecteurs qui ont bu Le mystère des buveurs d'encre...

 

mystere1

 

 

Sur le blog : Mille et une pages

 

Ce coffret est une réussite dans tous les sens du terme. Tout d'abord, je ne vous dis pas la peine de mon ti moun à chaque fin d'histoire car il allait falloir attendre le lendemain pour lire la suivante. Il a été captivé, a ri aux éclats. Et moi aussi !

    L'objet est une merveille : un superbe cartonnage et les illustrations de Martin Matje et Olivier Latyk sont vraiment réussies. Et mon fils a adoré le gadget du stylo-lampe avec lequel on découvre les mots invisibles et avec lequel on peut aussi en écrire.

    Ces petits livres ont le mérite de pouvoir, grâce à l'intertextualité qu'ils contiennent, intéresser des lecteurs dès 6 ans (si vous lisez avec eux) jusqu'à un âge bien plus avancé (il a été dur pour moi de ne pas tricher et attendre le lendemain pour lire la suite aussi). En effet, l'amoureuse d'Odilon porte le nom de Carmilla, l'héroîne de Le Fanu et son père n'est autre que Vlad. Et puis on baigne dans le monde des livres, de la librairie et des personnages de conte. Les références à la littérature nous attendent presque à chaque page.

     De plus, les récits sont jalonnés de métaphores vraiment très belles sur l'amour de la lecture. La lecture y est souvent mentionnée comme un acte de dégustation. Et quand Odilon réveille Carmilla avec un long baiser au goût d'encre bleue comme les mers du Sud, on a trouvé cela trop mignon. Et puis les jeux de mots sont nombreux et savoureux aussi. Je pourrais passer des heures à vous donner des tas d'arguments pour vous jeter sur ce coffret.

 

Je ne résiste pas à vous citer deux passages : 

    " Papa est libraire. Il adore les livres. Il les dévore. C'est un ogre. Il lit toute la journée et parfois même la nuit. C'est une maladie incurable mais ça n'a pas l'air d'inquiéter notre médecin de famille.

    Chaque soir, une nouvelle pile de livres débarque à la maison. Il y en a partout, jusque dans les toilettes. C'est une invasion. Impossible de râler. Avec papa, les envahisseurs ont toujours raison. Il leur parle comme à des êtres humains. Il leur invente des prénoms et les appelle mes ptits bouquins. Tous les bouquins sont ses copains."

 

    " Un livre, ce n'est pas un être vivant, lui ai-je répondu. c'est l'histoire qui est vivante. Au moment où tu la bois, elle ne meurt pas. Au contraire, elle continue à vivre en toi. Elle ne s'efface jamais, même quand les pages du livre sont toutes devenues blanches."

 


 

Sur le blog : Les carnets de lecture de Pimprenelle

 

Ce coffret est un véritable délice! D'abord parce qu'il est superbe : la couverture est faite d'un carton très épais et s'ouvre à l'aide d'un aimant. Le papier est d'excellente qualité et les illustrations de Martin Matje et Olivier Latyk très réussies! Il s'agit vraiment d'un magnifique objet que j'ai pris beaucoup de plaisir à manipuler et qui devrait ravir les plus jeunes lecteurs!

 

En ce qui concerne le contenu, je me suis régalée! Ces histoires regorgent de références littéraires, accessibles aux plus jeunes bien évidemment, telles que Le Petit Chaperon rouge, ou d'autres contes bien connus. Mais on y trouve également des références très fines à la littérature vampirique. Draculivre évoque ainsi Dracula, Carmilla le personnage du même nom créé par Sheridan Le Fanu. Et le père de cette dernière se prénomme Vlad. On croise également au détour des pages le docteur Freudkenstein...Des tas de clins d'oeil à l'intention de l'adulte qui accompagne son enfant dans la lecture. Un vrai bonheur!

 

Une jolie réflexion également sur le goût de la lecture des plus jeunes... les buveurs d'encre représentant symboliquement ceux qui dévorent les livres. Et là encore, les formules employées par l'auteur sont très justes :

 

"Un livre, ce n'est pas un être vivant, lui ai-je répondu. C'est l'histoire qui est vivante. Au moment où tu la bois, elle ne meurt pas. Au contraire, elle continue à vivre en toi. Elle ne s'efface jamais, même quand les pages du livre sont toutes devenues blanches."

 

Dernier point fort de ce coffret : la lampe-stylo magique. Certains mots du texte sont écrits avec une "encre invisible" qui devient lisible avec la lampe-stylo. Personnellement, je n'ai pas été convaincue, mais je pense que c'est surtout parce que j'ai passé l'âge...  Je ne doute pas un instant de l'attrait qu'il peut représenter pour un enfant... D'ailleurs, je n'ai pas pu m'empêcher d'écrire un petit mot invisible à la fin, puisque deux pages permettent à l'enfant d'écrire à son tour des mots invisibles.

 

Bref, un livre magnifique, bien écrit, intelligent et drôle à la fois qui devrait ravir nos jeunes lecteurs ( mais aussi les moins jeunes comme moi) !

 

YOUPI !

Partager cet article

Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 11:33

Le silencieux du parloir a probablement trouvé son éditeur.

 

Mais chut, je ne peux rien vous dire pour le moment. Tant que le contrat n'est pas signé, rien n'est acquis.


Mais c'est pour moi une bonne nouvelle car c'est un texte noir auquel je tiens. Et s'il faut le retravailler, je le ferai volontiers !


Je vous tiendrai au courant...

 

à plus...

Partager cet article

Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:41

Les éditions Anna Chanel jettent l'éponge. Quel dommage. Nathalie et Philippe avaient su donner une âme à leurs livres. Anna Chanel, c'était une image de qualité, une personnalité, un ton, une réputation.

Tout ça vient de partir en fumée à cause de résultats décevants et de retours trop importants.

 

Mathis meurt avec elles.

 

APERCU_2_EnfantDuFroid-copie-1.JPG

 

 

MATHIS 2 PROJET COUV copier

 

Je suis triste.

Partager cet article

Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:30

Ayant deux métiers (bibliothécaire et auteur), Je ne rencontre pas souvent mes petits lecteurs et je participe rarement à des salons du livre.


Cependant, cela arrive quand même, de temps en temps...

 

Voilà donc le programme provisoire pour 2011

 

 

montreuil2010 (1)


 

Aulnoy-les-Valenciennes (du 12 au 14 mai 2011)

 

Rencontre avec des classes de collège le jeudi 12 et le vendredi 14 mai.

Signature sur le salon Festilivres le samedi 14 mai.

 

 

Istres (du 17 au 22 mai 2011)

 

Rencontres avec des classes primaires et des centres de loisirs du mardi 17 mai au vendredi 20 mai.

Signatures sur le salon Ivre de livres le samedi 21 mai et le dimanche 22 mai

 

 

Lantic (le 24 septembre 2011)

 

Signatures sur le salon de Lantic le samedi 24 septembre

 

 

image2 0207


 

Profitez-en, il n'y en aura pas pour tout le monde !

Partager cet article

Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:29

J'ai terminé Le fantôme qui écrivait des romans, la semaine dernière. Soulagé, assez content, malgré les doutes qui trottent toujours dans ma tête, comme toujours.


Soulagé car j'ai eu tellement de mal à le commencer, après l'avoir traîné dans ma tête pendant des mois et en avoir parlé aux élèves que j'ai rencontrés.

J'avais l'idée mais par où commencer ? Quels personnages mettre en scène ?

J'ai eu plus que du mal...

 

Assez content parce que je suis assez satisfait du résultat, parce que je me suis surpris moi-même, parce que c'est sans doute mon roman le plus personnel, celui où j'ai mis le plus de moi...

 

Les doutes, parce que je ne suis pas sûr qu'il plaise, parce que je ne suis pas sûr qu'il tienne parfaitement la route, parce que j'ai peur qu'on le trouve nul, parce que c'est comme ça.

 

Le manuscrit est déjà parti chez trois éditeurs. Je vais en envoyer d'autres car les délais de réponses sont parfois très longs et parce que j'ai l'habitude d'essuyer des refus.

 

Pour ne pas rester oisif (j'attends des réponses pour deux nouvelles séries chez Nathan), j'ai commencé l'écriture de la troisième aventure de Fériel.

 

Mais malgré tous mes doutes et toutes mes difficultés, je me fais vraiment plaisir quand j'invente/rédige une histoire !

 

J'espère juste transmettre un peu de ce plaisir aux lecteurs de mes textes...

Partager cet article

Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 11:37

Dans cet article, je voulais rendre hommage au remarquable travail d'une classe de CM1 de l'école Le Clos du Moulin, dans la commune Les Sorinières (44840), sous la direction du maître M. Lecomte.

 

Ils ont réalisé un carnet d'auteur avec un biographie, une bibliographie de la série des buveurs d'encre, une fiche sur chacun des 7 romans, une interview de l'auteur, des jeux, la photo des auteurs du carnet...


J'ai fait les tests. J'ai tout bon ! Je suis donc bel et bien un buveur d'encre. Voilà qui me rassure !


Je mets le lien vers ce carnet qui est une petite merveille !

 

http://ec-closmoulin-44.ac-nantes.fr/eric_sanvoisin/index.html

 

J'en profite aussi pour mettre en ligne une photo de l'équipe qui a réalisé ce beau travail.

 

buveurs-001.jpg

 

Merci encore à tous les petits buveurs d'encre ci-dessus et au grand buveur d'encre qui a initié leur démarche...

Partager cet article

Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 17:52

Quelques appréciations sur les buveurs d'encre trouvées sur internet...

 

Sur le blog vampirisme.com, un avis sur Le buveur de fautes d'orthographe...

http://blog.vampirisme.com/vampire/?926-sanvoisin-buveur-fautes-orthographe

 

 

DRACU_FautesOrtho-2-.jpg

 

 

Toujours sur le blog vampirisme.com, un avis sur Le livre des petits buveurs d'encre...

http://blog.vampirisme.com/vampire/?927-sanvoisin-livre-petits-buveurs-encre

 

 

buveur

 

 

Enfin, datant du 2 mars, une chronique radio sur France Bleu Creuse concernant Le mystère des buveurs d'encre...

 

 

mystere

 


Partager cet article

Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 15:41

Les guerriers verts, sous la forme d'une lecture musicale, va être jouée pour la première fois à la médiathèque de Bergerac le samedi 9 avril 2011 par la Compagnie du Si, basée à Bordeaux.

 

Voici la présentation du texte par la compagnie :

 

illustration.jpg

 

 

Le jeune Jason et sa famille s'installent dans des arbres pour lutter contre la construction d'une autoroute, qui doit entraîner la destruction de ces arbres. Avec d'autres familles, ils forment un véritable village, à 12 mètres du sol. Un jour, Steve, un bûcheron pas comme les autres, les rejoint. Mais quelques jours plus tard, en pleine nuit, la police embarque de force les manifestants et Jason, qui a réussi à leur échapper avec Steve, regarde bouleversé les tronçonneuses massacrer les arbres sur lesquels ils ont vécu. Il pense que la guerre contre les machines est définitivement perdue mais Steve lui prouve le contraire en l'emmenant dans un autre village du ciel qui résiste. Jason comprend alors que la solidarité est une arme invincible. De retour chez lui, en ville, Jason sait qu'il est devenu, à jamais, un enfant des arbres.

 

Une fable écologique puissante et porteuse d'espoir

 

Lecture musicale avec son assisté par ordinateur.

 

Possible de présenter "Les Guerriers Verts" sous la forme d'une lecture avec un seul comédien, sans la bande sonore.

 

vert1

 

 

J'aimerais bien voir ce que ça donne en vrai !

 





Partager cet article

Repost0