Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 18:18

Bon, sans doute certains d'entre vous vont-ils finir par s'en lasser. Mais pas moi !

Aujourd'hui, je viens d'apprendre que Le parloir vient d'obtenir le prix J'ai lu, J'élis 2014, sur l'agglomération d'Angers où j'ai effectué, en janvier et en février de cette année, 4 journées de belles rencontres.

C'est la première fois qu'un de mes livres obtient autant de récompenses, un roman dont les éditeurs ne voulaient décidément pas...

Oui, c'est un peu une revanche pour moi. Personne n'y croyait, sauf moi, puis sauf Xavier Décousus quand il était chez Gründ. 

Alors je savoure.

Merci, Xavier.

Par

 

Et j'essaie de partager mon plaisir avec vous. Car un auteur, sans amis, sans lecteurs, n'est rien...

Partager cet article

Repost0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 19:55

Pour moi, c'est sûr, c'est le printemps !

J'ai reçu cet après-midi un coup de téléphone d'une documentaliste du collège Robert Badinter à Angoulême pour m'annoncer que Le parloir venait de décrocher le prix des collégiens de Charente...

C'est le huitième prix pour Le parloir !

Et bien, ça fait toujours autant plaisir !

Surtout que le roman a vraiment fait l'uninimité et a marqué les élèves. Chouette !

 

le parloir

Et il se pourrait bien que ce ne soit pas encore fini...

Partager cet article

Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 17:54

Vendredi 14 mars, à la foire du livre de Leipzig, au terme d'un très long suspense, Le parloir a remporté le Prix des lycéens allemands 2014.

Le jeudi précédent, 16 lycéens venus de toute l'Allemagne (1 représentant par länder) ont débattu et désigné le lauréat après d'âpres discussions. J'aurais aimé être une petite souris ce jour-là...

Quel bonheur pour un roman qui a connu un parcours si chaotique et qui revient vraiment de loin !

Je vous offre quelques images de l'événement. 

image2-5494.JPG

 

 

image2-5495.JPG

 

Derrière moi, vous apercevez presque tous les membres du jury lycéen...

image2-5498.JPG

 

A ma droite, Sabine Panet et à ma gauche, Pauline Penot (les auteurs du roman Le coeur n'est pas un genou que l'on peut plier). Irène Cohen-Janca était là également pour Demander l'impossible.com. Louis Atangana, auteur du roman Ma, n'avait pu venir... 

J'en suis encore tout ému...

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:11

Le 10e prix littéraire des lycéens allemands (millésime 2014) sera décerné vendredi prochain...

Qui a dit que j'avais le trac ?

Même pas peur !

le parloir

Euh, même pas vrai !

Les silences sont parfois plus forts que les mots...

Le poids des mots, le choc des silences...

Tout va commencer jeudi soir  à Leipzig par une rencontre-lecture. Je lirai les premiers chapitres de mon roman Le parloir et Irène Cohen-Janca lira des extraits de Demander l'impossible.com...

Puis rencontre le vendredi matin avec les jurés lycéens qui viennent de toute l'Allemagne.

Enfin, en début d'après-midi, la cérémonie officielle...

Que le meilleur gagne !

Même pas peur, c'est vite dit...

Partager cet article

Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 14:30

Pour une fois que l'on parle de la littérature jeunesse dans les médias, c'est pour de mauvaises raisons.

Pas pour en dire du bien mais pour la montrer du doigt. Cachez ce livre que je ne saurais voir...

C'est une incitation à la censure qui se retourne d'ailleurs contre son apprenti censeur puisque le coup de projecteur porté sur le livre infâme, Tous à poils !, a démultiplié ses ventes !

De coup, beaucoup d'auteurs et d'illustrateurs pour la jeunesse se mettent à rêver que M. Copé parle de leurs livres... Rien qu'une fois !

Attention, M. Copé, surveillez bien votre boîte aux lettres. Elle risque de déborder bientôt sous le poids d'innombrables services de presse en provenance des éditeurs pour la jeunesse...

Quoi ? ça ne vous fait pas rire ?

Moi, je trouve ça plutôt poilant !

Partager cet article

Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 13:40

Je ne résiste pas à l'envie de partager l'avis du blog Unwalkers, paru aujourd'hui, sur mon roman Le parloir.

Pour le plaisir...

le parloir

 

 « Dans un parloir, on se regarde toujours avant de parler. »

 Nous vivons une époque de consommation qui multiplie les offres. Regardez tous ces modèles de voitures, de vêtements, de téléphones, tous ces films… et pourtant, tout finit par se ressembler. De la même façon, les livres pullulent chez nos amis libraires en finissant bien souvent par se ressembler eux-aussi. Dans cet univers saturé, trouver la perle est devenu plutôt compliqué.

Et pourtant… en voilà une : « Le parloir »

 Un texte court, brut mais tellement juste et attachant. Et différent.

 Yan, à peine majeur, est incarcéré depuis une semaine, accusé d’avoir poignardé le père de sa petite amie. Et depuis une semaine, il n’a pas prononcé le moindre mot.

 Eric Sanvoisin s’appuie sur une construction originale et très bien maitrisée pour nous délivrer un récit puissant et émouvant. En alternant les scènes de parloir – avec sa grande sœur, sa mère, sa petite amie, son avocat – et des scènes du quotidien de Yan derrière les barreaux et dans le bureau du juge, Eric Sanvoisin nous dresse un tableau sombre et violent du milieu carcéral. Et surtout particulièrement juste et saisissant. Nul besoin d’extrapoler, de rajouter à la violence, les mots, choisis avec soin, se suffisent à eux-mêmes. Et le rythme soutenu fait le reste. Les murs qui se dressent autour de Yan, mais également au plus profond de lui-même (au point de le rendre mutique), sont là, devant nous, clairement et parfaitement décrits, si bien suggérés qu’ils finissent par se refermer autour de nous jusqu’à la dernière page.

Un livre accrocheur, un ton juste, un style incisif, une histoire touchante… et si cela ne suffisait pas à vous convaincre, une chute qui fait de ce livre un vrai plaisir de lecture.

Bien entendu, vous allez dire que je ne suis pas objectif. Et vous aurez raison ! Et même, je revendique ma non-objectivité !

Voilà qui équilibre un peu les doutes qui m'ont assailli quand les éditeurs, par légions, on refusé le manuscrit de ce roman en 2009, 2010 et 2011...

Merci, Monsieur ou Madame Unwalkers !

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 10:11

Bon, l'année 2014 ne commence pas trop mal...

Enfin un OUI !

Pour ménager le suspense....

C'est un roman pour les 11-13 dans une nouvelle collection qui va voir le jour en septembre 2014...

C'est pas vraiment une devinette. J'en dirai plus, plus tard, quand le contrat sera signé.

Je suis particulièrement content !

En plus, j'adore le titre de ce roman !

Et le texte aussi...

Mais tout n'est pas fini. J'attends des réponses pour 4 autres textes auxquels je tiens beaucoup... Et qui peut-être vont trouver preneur...

Le temps passe et j'attends !

En attendant, le buveur d'encre  vous souhaite à toutes et à tous une belle et douce année...

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 09:54

Un petit clin d'oeil aux créateurs de Pomelo, le petit éléphant rose à la trompe longue comme ça ! Merci à Ramona Badescu et à Benjamin Chaud de l'avoir inventé !

Je suis un grand fan de ce personnage très original.

J'avais oublié que Pomélo s'était glissé dans la septième histoires des buveurs d'encre, Le livre des petits buveurs d'encre !

pomelobuveur.jpg

C'est un dessin de Carmilla (Olivier Latyk !) pour le livre qu'Odilon a écrit à l'intention de son père libraire.

J'adore ces petits clin d'oeil pleins de tendresse...

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 10:32

En 2014, les éditeurs devront compter avec Moi, Eric Sanvoisin, auteur de grand chemin !

Cette fois, j'ai des arguments !

Eric-cow-boy.jpg

"Un best-seller ou la vie !"

 

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 15:02

Depuis de longs mois, j'accumule les refus chez les éditeurs pour des projets très variés (premières lectures, textes d'album, romans ados...) dont je sais qu'ils sont originaux et qu'ils tiennent la route...

Soit parce que je le sens, soit parce que les éditeurs qui me les ont refusés l'ont eux-mêmes reconnu avec des phrases du style : ce n'est pas ce que je recherche mais vous n'aurez aucun mal à trouver un éditeur pour ce projet...

Eh bien si, j'ai du mal !

Autant l'avouer d'emblée, j'en ai MARRE.

Je voudrais que quelqu'un m'accepte quelque part...

Malmenée par les vrais espoirs, par les faux espoirs, ma patience est désormais trouée comme un morceau de gruyère. Et je me surprends à attendre avec une résignation certaine les futurs refus en chaîne, voire les non réponses...

Alors, une bonne fois pour toutes, j'aimerais que quelqu'un m'accepte quelque part !

 

DSC04402-copie-1.JPG

 

Pardonnnez-moi. Je crois que je suis en train de perdre mes couleurs...

Partager cet article

Repost0