Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 16:50

Voici une petite interview que je vais ajouter à la page L'interview du buveur d'encre...

 

 

dracu1.jpg

 

1) Pourquoi avez-vous eu envie d'écrire ?

J'étais un enfant très timide. Quand j'ai commencé à écrire, j'avais 10 ans et je me suis rendu compte que j'étais plus à l'aise dans l'écriture que dans la parole. Alors j'ai continué !

 

2) Qu'est-ce qui vous a inspiré pour devenir écrivain pour enfants ?

Au début, je n'écrivais que pour les vieux ! Je me suis mis à écrire pour les enfants quand je suis devenu papa. Il n'y a pas de hasard. Et comme écrire pour les enfants m'a aidé à mieux écrire (car pour moi, simplicité = qualité), eh bien j'ai continué ! (comme vous pouvez le voir, je n'ai pas peur des répétitions…)

 

3) Á partir de quel âge avez-vous commencé à écrire ?

Aïe ! J'ai déjà répondu à cette question… 10 ans.

 

4) Est-ce compliqué d'inventer des histoires ?

Oui et non. Inventer une histoire, c'est facile. L'écrire, c'est déjà plus difficile. Il me faut beaucoup de temps pour réfléchir et laisser l'histoire mûrir (comme pour les fruits…). J'aime écrire, donc ce n'est pas vraiment difficile. Cependant, c'est du travail. Du temps et du travail. Ah, j'oubliais un détail : et beaucoup de plaisir !

 

5) Comment s'appelle votre premier livre ?

Le petit robot rouge.

 

6) Combien avez-vous écrit de livres ?

J'ai publié une soixantaine de livres mais, en réalité, j'ai écrit des centaines d'histoires…

 

7) Quel est le livre qui a eu le plus de succès ?

C'est Le buveur d'encre

 

8) Allez-vous écrire des nouveaux buveurs d'encre ? Si oui, combien ?

La série du buveur d'encre s'est terminée avec le septième titre, Le livre des petits buveurs d'encre, paru en juin 2010. Mais il y aura en février 2011 un gros et beau livre sur les buveurs d'encre, Le mystère des buveurs d'encre, qui reprendra trois histoires déjà parues (le buveur d'encre, le petit buveur d'encre rouge et la petite buveuse de couleurs), plus un texte inédit sous forme d'une enquête, avec des mots invisibles et une lampe magique pour les voir…

 

9) Quel est votre livre préféré des buveurs d'encre ?

Le premier : le buveur d'encre. J'aime aussi beaucoup le buveur de fautes d'orthographe !

 

10) Vos enfants ont-il aimé les buveurs d'encre ?

Ceux de mes enfants qui aiment lire ont apprécié les buveurs d'encre. Mais il ne me disent pas tout !

 

11) Pourquoi avez-vous choisi le thème des buveurs d'encre ?

Parce que je voulais écrire une histoire originale. Parce que j'aime bien les vampires (comme personnages de roman) mais j'ai voulu créer un vampire à ma manière. Parce que j'aime énormément les livres et la lecture. Pourquoi pas un vampire qui se nourrirait des histoires que l'on trouve dans les livres ? Et dernière raison : parce que…

 

12) Pourquoi avoir choisi 2 illustrateurs sur les buveurs d'encre ?

Je n'ai pas choisi. Il se trouve que Martin Matje, qui a illustré les quatre premières histoires de la série, est décédé brutalement. Les trois dernières histoires étaient déjà écrites… J'aimais beaucoup Martin Matje. Ça a été difficile mais j'aurais été très malheureux si les dernières histoires n'étaient pas parues. Olivier Latik a repris le flambeau de fort belle manière.

 

13) Comment avez-vous choisi le nom des personnages des buveurs d'encre ?

Pour Draculivre, vous connaissez déjà la réponse : Dracula + livre. Odilon, parce que c'est un prénom démodé qui fait ancien. Carmilla, parce que c'est le titre d'un classique de la littérature sur les vampires, écrit par Joseph Sheridan Le Fanu au XIXe siècle. Mais très souvent, je prends un prénom parce qu'il me plaît et je ne me pose pas plus de question que ça…

 

14) Quand allez-vous finir l'histoire des buveurs d'encre ?

C'est déjà fait. Mais ne soyez pas triste. En juin 2011, je commence une nouvelle série dans la même collection : Fériel au royaume du noir. Des histoires qui se déroulent dans un cimétière-monde…

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:24

Je me suis mis en tête de faire rééditer mon premier vrai livre qui s'intitule Le petit robot rouge.

 

 

Nouvelle-image.JPG

 

Il s'agit d'une version du petit chaperon rouge dans le futur.

C'est une histoire que j'aime beaucoup et qui a eu la malchance, en 1991, de paraître dans une collection qui allait s'arrêter peu de temps après...

 

Alors, si un éditeur pouvait lui donner une seconde chance, ce serait chouette...

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 17:32

J'ai trouvé une petite photo de mes signatures au salon de Montreuil 2010.

C'était le mercredi et c'était pas prévu !

 

montreuil2010--1--copie-1.JPG

 

Je remercie Christophe Miraucourt qui l'a prise.

 

C'est également lui qui m'a acheté le livre que je suis en train de dédicacer sur l'image. Christophe revenait de signer sur le stand des éditions Rageot...

 

Merci Christophe.

 


Partager cet article

Repost0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 09:48

Je signerai mes livres au salon de Ploufragan

le samedi 11 décembre 2010 de 10h00 à 18h00.

 

 

aff-1-.jpg

 

 

 

Il a lieu à l'école Louis Guilloux dans une ambiance chaleureuse. Il y aura à mes côtés beaucoup d'autres auteurs et illustrateurs.

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 13:32

Je serai à Montreuil le mercredi 1er et le jeudi 2 décembre.

Je signerai sur le stand Anna Chanel le mercredi après-midi.

Qu'on se le dise !

Je ne devais pas y aller mais finalement...

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:43

Voilà le discours que j'ai prononcé au centre culturel Tjibaou, à Nouméa, lors de la remise du trophée Livre mon ami pour La dame masquée...

C'était le mercredi 27 octobre 2010.

 

image2 0207

 

Tout d’abord, permettez-moi de retourner un an en arrière. J’ai demandé à Marie-Aude Murail, auteur que j’admire beaucoup, si elle avait un petit billet d’humeur à vous transmettre et voilà ce qu’elle m’a répondu :

 

Dis-leur… « après être allée si loin pour me sentir si proche, tous les pays du monde me paraissent désormais à portée de main. Et j'ai des images en moi, comme des moments de magie, pour jusqu'à la fin de ma vie. »

 

Voilà qui donne le frisson !

 

A mon tour de vous donner mon sentiment…

 

J’ai aimé ce voyage qui n’en finissait pas parce qu’au bout, il y avait vous. Vous tous, bénévoles de Livre mon ami, enseignants, bibliothécaires, parents, enfants et ce coquin de vieil alchimiste qu’est monsieur le vice-recteur !

Moi, je ne suis pas un vrai alchimiste mais j’ai trouvé de l’or, ici. Chaleur humaine, à défaut d’avoir de la chaleur tout court…

 

J’ai aimé ce caillou que je découvrais pour la première fois. Je ne parle pas seulement des hôtels et des restaurants, mais des paysages et des gens. Partout j’ai été merveilleusement accueilli au point que je me suis demandé une fois si je n’étais pas au fond le roi de Nouvelle-Calédonie. Soyons humble et modeste, et surtout prudent, car en France, on coupe la tête des rois. Alors je me méfie…

 

J’ai aimé les enfants, souvent d’une timidité excessive, qui croyaient, les pauvres, que j’étais une personne célèbre. Je suis aujourd’hui bien plus connu en Nouvelle-Calédonie qu’en France ! Ça, c’est drôle et si vous riez, je ne me vexerai pas. Car je suis comme mon écriture, naïf, simple et direct, parfois maladroit, mais toujours sincère. Il m’arrive de commettre des gaffes en voulant bien faire… J’essaie de me soigner. Je sais à mon grand âge (pardon pour ceux qui ont plus d’années que moi) qu’on ne change pas vraiment. On le prétend, on s’y efforce, la nature première revient toujours au galop, comme vos chevaux calédoniens.

 

J’ai aimé les adultes, que j’appelle souvent les vieux, par affection plus que par ironie, qui savaient bien eux que je n’étais pas un extraterrestre descendu d’une soucoupe volante. Les enseignants qui ont réclamé et préparé ma venue. Les parents qui m’ont accueilli à bras ouverts. Je me rappelle notamment d’une maman qui a chanté pour moi, de ces papas et mamans qui ont cuisiné pour moi et de ce petit chef de tribu, à Arama, qui m’a accompagné de 10h00 à 15h00 et avec qui j’ai connu ma première coutume.

 

Il y a tant de gens à remercier… à commencer par les bénévoles de Livre mon ami. Je ne peux pas les citer tous sans en oublier et sans faire de jaloux. Alors je dis un grand merci à tous, tout droit sorti de mon cœur. Je suis là grâce à vous tous et un tout petit peu grâce à Tinaël, Lilaé, Awena, Zosime, Flamel… Et là je peux en oublier, je sais qu’ils ne se vexeront pas puisqu’ils sont moi !

 

PS : je précise que j’ai écrit ce petit discours coquin d’une traite, sans rien corriger, parce que ma spontanéité est ce qu’il y a de meilleur en moi.

 

Et un dernier mot, ou plutôt une pensée pour ma femme et mes enfants à qui j’ai tant manqué, et qui m’ont tant manqué. Mais vraiment, je ne pouvais pas faire autrement que de venir ici, parmi vous. Merci pour cette belle aventure.

 

J'ai des images en moi, comme des moments de magie, pour jusqu'à la fin de ma vie.


Bon d'accord, je l'ai lu ! je ne l'ai pas appris par coeur. Je ne l'ai pas non plus improvisé. Je ne suis qu'un auteur, pas un homme politique !

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 11:19

J'ai été convié à un pique-nique questions-réponses au parc forestier de Nouméa par une classe de 6e du collège Mariotti et une classe de CM2 de l'école Yvonne Dupont. C'était le vendredi 29 octobre.

 

Après un sandwich vite avalé, nous nous sommes installés dans l'herbe...

J'ai d"abord répondu aux nombreuses questions des enfants (parfois,je n'ai pas su quoi répondre !). Il y en a eu beaucoup... ça n'en finissait pas... Ah ah ah !

 

P1150712--1-.jpg

 

Puis j'ai ouvert mes cadeaux !

C'est un moment que j'aime beaucoup !

 

P1150726--1-.jpg

 

P1150731.jpg

 

J'ai eu cet après-midi-là de nombreux admirateurs...

 

P1150741.jpg

 

Pour finir, parce que je n'étais pas trop fatigué, malgré mes trois rencontres de la matinée, j'ai poussé le petit train qui ramenait les 2 classes dans leurs établissements respectifs...

 

 

P1150759.jpg


Un jeu d'enfant !

 

 


Partager cet article

Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 18:00

Premier jour, première visite dans une classe de CM2 de l'école Saint-Joseph de Cluny à Nouméa.

 

Magnifique accueil. J'ai revêtu mon premier Manou !

Et j'ai reçu plein de cadeaux...

 

DSCN1127-copie-1.jpg

 

DSCN1141.jpg

 

Une semaine plus tard, sur la route de Canala..

 

DSCN1142.JPG

 

Une magnifique case et son allée d'arbres symboliques...

 

 

Puis l'arrivée au collège de Canala. Découverte d'une foultitude de bonnes choses et d'un groupe d'enfants un peu intimidés par ma venue...

J'ai mangé les fruits exotiques mais pas les enfants !

 

DSCN1161.JPG

 

DSCN1168.jpg

 

 

C'était le lundi 18 octobre pour la première classe et le mardi 26 octobre pour la seconde...

Que de souvenirs !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 08:40

Vendredi matin, j'ai rencontré une sixième du collège Jean Fayard de Katiramona...

 

Katiramona Dumbéa Octobre 2010 001

 

 

Katiramona-Dumbea-Octobre-2010-005.jpg

 

 

Et puis une classe de CM2 de l'école John Higginson de Dumbea...

 

Katiramona-Dumbea-Octobre-2010-009.jpg

 

 

Katiramona-Dumbea-Octobre-2010-007.jpg

 

 

Le soir, pour clôturer mon long séjour, une petite causerie à la médiathèque de Dumbéa... entre amis !

 

 

Katiramona-Dumbea-Octobre-2010-013.jpg

 

 


Partager cet article

Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 21:56

C'est mercredi 27 octobre qu'a eu lieu la remise du prix Livre mon Ami, à l'étonnant centre culturel Tjibaou.

 

image2-0194.JPG


Au programme : du hip hop, des lectures et des chants d'élèves venus tout spécialement à Nouméa, des discours !

 

 

image2-0198.JPG



Remise du billet retour par Air-France et du livre Sillages d'Océanie 2009, recueil de textes écrits pas des écrivains calédoniens.

 

 

image2-0207.JPG


 

Et, bien sûr la remise du trophée : le livre-fougère, réalisé par Fred Fichet. Le trophée reprend la symbolique de la spirale très répandue en Océanie. Ce livre-fougère fantastique tel un "haricot magique" se déploie vers le ciel signifiant ainsi l'éveil, l'élévation spirituelle.

 

image2-0205.JPG

Partager cet article

Repost0