Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 20:40
Voici l'illustration complète de Mathis 2.
Couverture et quatrième de couverture...


mathis01.jpg

Un bel ensemble.
J'ai hâte de voir le résultat final !

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 09:44
La couverture de Mathis 2 : le secret des mondes d'en haut devrait ressembler à ça...

mathis

Le bandeau titre sera différent.

Que pensez-vous de l'illustration  ?
Moi, j'aime bien. Elle a été réalisée par Zedeven.
J'attends vos réactions...

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 14:45

Que va devenir la série du buveur d'encre ? Quand va-t-elle s'arrêter ?
Petit historique des derniers épisodes...

Le buveur d'encre n°7 :
J'avais proposé à Nathan un texte qui s'intitulait La grande peur des buveurs d'encre (sur l'éventuelle fin des livres au profit des livres électroniques...). L'éditeur l'a refusé, le trouvant trop compliqué pour la tranche d'âge visée.
J'en ai écrit un autre, Le petit buveur d'encre orphelin, qui paraîtra en juin 2010.
Celui-là a beaucoup plu à l'éditeur. Tant mieux !

 

Le buveur d'encre n°8 :

Je l'avais écrit au mois de novembre pour une parution en 2011, avec pour titre Le buveur d'encre au royaume du noir. L'éditeur l'a jugé intéressant mais un peu en décalage avec l'univers familier des autres titres de la série. Réfusé, donc.

Il m'a proposé (elle...) de créer un nouvelle série autour du "royaume du noir" (royaume des morts, des morts-vivants et des squelettes), ce que je suis en train de faire, avec une fille comme personnage principal : ça s'intitulera peut-être Fériel au royaume du noir...

 

Concernant la série du buveur d'encre, je ne désarme pas et je vais proposer un autre buveur d'encre n°8 (j'ai déjà ma petite idée, mais rien ne presse).

Et pour achever la série du buveur d'encre, j'ai l'intention de reprendre La grande peur des buveurs d'encre en le rendant plus abordable.
La série comptera donc 7 titres (sûrs), peut-être 8 ou peut-être 9...
Mais pas 10 !

 

Tout ça pour vous dire qu'il y a derrière chaque livre un travail insoupçonné...

 

 

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 14:51
Voici un article que m'a envoyé Vanessa Massoni da Rocha concernant son travail avec ses élèves sur Le buveur d'encre.

Mes livres voyagent plus que moi !

"Nous, les buveurs d’encre brésiliens

Voilá l’ « Idée en or » de notre chère collègue Vanessa Massoni da Rocha.

Dans cette année de la France au Brésil je me suis lancée le défi – encore une fois - d’essayer de montrer à mes élèves les possibilités de lecture en langue étrangère. Eh oui, dans une époque où les médias font forte concurrence aux livres, comment motiver les apprenants à lire et, surtout, à lire avec plaisir en français ? Et, comment présenter aux élèves les livres de lecture obligatoire sans entendre des soupirs ou des questions incontournables du type :
« c’est pour la note ? » ? Plus loin encore, comment concilier ce décalage entre l’âge des apprenants et leur niveau de lecture en FLE, c’est-à-dire, comment les encourager à lire des lectures plutôt faciles dont les thèmes ne les intéressent guère ou, au moins, très peu ?
Cette année, alors, j’ai choisi de travailler autrement ces livres : au lieu de faire appel à mes anciennes tactiques, j’ai décidé d’éveiller la curiosité des élèves et de les rapprocher de l’univers d’un écrivain français. Ainsi, je les ai faits découvrir le blog de l’auteur Eric Sanvoisin dont le livre provocateur Le buveur d’encre devrait être lu au deuxième trimestre. Je les ai laissés en liberté pour naviguer dans le blog. Et peu à peu les apprenants ont pu découvrir beaucoup plus qu’un auteur, ils ont découvert une personne accessible qui parle de sa famille et de ses angoisses explicitant son attachement à la lecture et à l’écriture. Ils se sentaient tellement intimes de l’auteur que juste après quelques visites apparemment
naïves ils ont pris l’initiative de lui écrire et m’ont demandé si c’était possible de connaître son plus célèbre personnage : le buveur d’encre.

Bingo ! La classe était tellement motivée que la lecture s’est poursuivie dans les meilleures conditions. Quelques-uns se disputaient pour lire en haute voix, d’autres proposaient des mises en scènes, d’autres encore n’hésitaient pas à comparer l’écrivain à un de ses personnages. Il faut souligner, à son tour, que l’intrigue du livre se révèle très riche et surprenante car elle présente un vampire allergique au sang s’amusant à sucer
l’encre des livres. Mais pas n’importe quel livre puisque boire un livre est un passeport pour y entrer et y vivre des aventures comme un vrai personnage.
Même les élèves les plus timides ne se sont pas empêchés de mimer la scène en se servant de leurs stylos pour aspirer des livres. La prise de contact avec Eric Sanvoisin s’est faite naturellement : grâce à son blog nous avons pu lui envoyer nos photos pendant ce projet et, surtout, nous avons pu lui poser environ une vingtaine de questions révélatrices d’une lecture raffinée et d’une curiosité naturelle. Grâce à son amabilité mes élèves – et moi-même – sommes devenus des buveurs d’encre avec l’honneur d’avoir toute une rubrique de son blog dédiée à notre projet d’interview à l’adresse http://sanvoisin.over-blog.com. C’est indescriptible la réaction des élèves quand ils se sont rendus compte qu’ils parlaient effectivement à un Français et que leurs photos et leurs questions étaient sur Internet aux regards et de leur famille et de leurs amis. Ils sont très fiers de leur travail.

Le bilan est tout à fait positif : l’Internet et ses multiples sources leur ont permis de lire davantage, de travailler en équipe, de découvrir que la communication en français est pleinement possible à leur niveau de langue et que la rencontre du goût des recherches, du goût de l’interaction et, pourquoi pas, du goût endormi de la lecture et ses dédoublements doit être stimulée dans les pratiques quotidiennes.

Un projet assez simple, tout à fait faisable qui donne encore des fruits : nous nous consacrons, à présent, à la finalisation d’un roman-photo avec les personnages de l’histoire, cette fois-ci réinventée par notre créativité."


Intéressant, n'est-ce pas ?

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 14:47
Le festival du livre de jeunesse de Rouen 2009 a débuté aujourd'hui.



J'y interviendrai le dimanche 6 décembre.
Remise du prix CE France Telecom pour Mathis, l'enfant qui venait du froid à 15h00 et signature ensuite sur le stand des éditions Anna Chanel.

Sur la liste des auteurs qui dédicacent, je suis inscrit sous le nom de : Eric Janvouin. Voilà qui me pousse à prendre un pseudonyme !

Trop drôle !

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 20:29
La suite des aventures de Mathis (L'enfant qui venait du froid) s'intitulera finalement :

Mathis 2, le secret des mondes d'en haut.

Je viens juste de l'apprendre. Ah ! Ah !

Je n'ai pas encore d'image à vous montrer. Bientôt, peut-être...

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 10:59
Je viens d'ajouter un nouvelle page intitulée : l'interview d'Eric Sanvoisin, par le Cédéiste.

Cette interview a été réalisée par Christophe Boutier, professeur-documentaliste au collège de Gannat dans l'Allier. Elle a été mise en ligne dans son excellent blog consacré à la littérature pour la jeunesse.

En voici l'adresse : http://litterature.jeunesse.over-blog.com

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 11:03
Je viens de découvrir une critique de L'orphelinat du bout du monde (Le Surnatureur 1) sur le site de Ricochet, spécialisé en littérature jeunesse.



L'avis de Ricochet

La vie d’Alexandre Legrand n’est guère facile lorsque nous faisons sa connaissance. Il a 13 ans, il est handicapé à la suite d’un accident de voiture et ses parents sont morts dans le crash de leur avion personnel. Son oncle et tuteur l’a placé dans une institution isolée du reste du monde, qui accueille de très riches orphelins, l’orphelinat Crésus. Alexandre se déplace dans un fauteuil roulant très sophistiqué, il y est aidé par une jolie et jeune AVS, Samantha, qu’il aime beaucoup. Il n’a guère envie de se rapprocher des autres pensionnaires, refuse de croire à la mort de ses parents et ne supporte pas Belrogue, l’odieux professeur de mathématiques. Seul Brindavoive, que les élèves surnomment affectueusement Brinda, trouve grâce à ses yeux. On peut être très riche et très malheureux. Alexandre Legrand se sent seul au monde et le plus souvent impuissant, cloué dans son fauteuil high tech, qui dissimule ordinateur et téléphones portables, entre autres petites merveilles technologiques. Bientôt, d’étranges événements surviennent dans le paisible et très chic orphelinat Crésus, que dirige la singulière mademoiselle de sainte-Agathon. Certains élèves font de très violents cauchemars, Samantha est agressée sauvagement dans sa chambre, un monstre semble rôder dans les lieux, se repaissant de la tristesse ambiante. Alexandre lui-même change. Une énergie inconnue s’empare de lui parfois lorsqu’il est en colère et il peut alors soulever des objets par la seule force de sa volonté. C’est qu’Alexandre est en fait un Surnatureur et qu’il est destiné à combattre les monstres hantant le pensionnat. Il apprend aussi bien d’autres choses, mais ceci est une autre histoire que l’on découvrira sans nul doute dans le prochain volume. Alors patience … Ce roman est très agréable à lire. On y entre aisément et l’on s’y installe avec plaisir, découvrant les habitants de ce lieu étrange qu’est le pensionnat. Si l’on se demande au début si l’on n’est pas dans une sorte de remake d’Harry Potter, auquel il est fait d’ailleurs explicitement référence, l’histoire prend rapidement une autre tournure et le fantastique de Eric Sanvoisin n’est pas ancré aux mêmes racines. Alexandre est un personnage intéressant, dense, riche de ses contradictions, qui évolue au cours de l’histoire, qui apprend à surmonter ses réticences et ses handicaps, qui s’épanouit malgré les difficultés auxquelles il est confronté. Les personnages secondaires sont tous réussis également, qu’ils soient bons ou méchants. On attend donc la suite !
 
Catherine Gentile

Un avis plutôt positif qui me fait très plaisir !

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 14:24
Je serai également présent au Festival du livre jeunesse de Rouen le dimanche 6 décembre 2009 (je ne connais pas encore mes horaires...)

A cette occasion, je recevrai le prix du CE France Telecom 2009 (catégorie 13/15 ans) pour Mathis, l'enfant qui venait du froid et je signerai le roman sur le stand des éditions Anna Chanel.

A bientôt, peut-être...

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 12:11
Voilà plus de dix ans que je ne suis pas allé au salon de Montreuil, le salon phare en matière de littérature jeunesse.

Eh bien je serai présent à celui de 2009 !

Le dimanche 29 novembre, je dédicacerai mes livres sur le stand des éditions Nathan de 14h30 à 16h30, puis sur celui des éditions Anna Chanel de 16h30 à 18h30.

Je serai également présent le lundi 30 novembre, mais en promeneur cette fois !

Partager cet article

Repost0