Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 11:51

parloircouv

Yan a 18 ans. Il est encore jeune. Et pourtant, il est incarcéré depuis une semaine. Son procès est en cours. Souvent, il est invité  par sa mère déboussolée, son adorable soeur, sa petite-amie emplie de haine et son jeune avocat un peu pataud au parloir, salle moche et froide, qui sépare les interlocuteurs par un hygiaphone et une vitre, et par leurs sentiments.

Hormis ses rares sorties au parloir, Yan reste dans sa cellule, avec ses deux codétenus. Appelé par un numéro sans signification, souvent maltraité par les surveillants ou d’autre détenus, mangeant mal, dormant mal, mais pour attendre avec autant de patience qu’il n’en faut. Il attend, mais il ne sait plus quoi, il ne sait plus qui. Mais le temps ne passe pas.

Yan n’est pas un psychopathe, un sauvage, un escroc, un homme mauvais. Il a bon fond. Mais il est bel et bien accusé de ce crime. Ses proches doutent de lui, le monde doute de lui, lui-même doute de lui.

Mais il ne pourra pas s’expliquer. Depuis une semaine, Yan ne parle plus. Au parloir, son silence pèse à lui comme à ses proches. S’exprimer est trop difficile, ou tout simplement impossible. Ou alors il n’y a plus rien à dire.

Sûrement le livre le plus juste que jamais je n’aie lu, le plus réaliste, le plus troublant, le plus attachant. Couverture blanche, neutre, seulement perforée comme la vitre de l’hygiaphone du parloir. Magnifiquement écrit, sans artifice, sans superflu. Juste ce qu’il faut. Jamais trop. Toujours les bons mots pour aller droit au coeur et nous attacher à ces personnages qu’on a l’impression de côtoyer tous les jours. Tant et si bien que fermer ce livre est en soi un acte arrachant une larme… Il soulève tous ces problèmes et ces tabous qui embrument le sujet dérangeant qu’est la prison et ses détenus: les conditions souvent inhumaines de détention, les prisons négligées dans un état d’insalubrité et de saleté ahurissant bien trop courantes, la vie brisée des détenus, coupables ou pas, mais aussi de leurs proches. Un livre à élire à l’Assemblée Générale des Livres, ne serait-ce que pour avoir un représentant du combat mené contre ces abus à l’encontre de l’espèce humaine – aussi coupable soit-elle.

 

Cette belle analyse a été écrite par une jeune fille nommée Ida sur...

 

Blog toujours, tu m’intéresses :

 

Des libraires jeunesse du réseau Libr’est qui invitent les adolescents à prendre la parole.

 

Des ados qui veulent partager leurs coups de cœur et leurs envies de lecture.

 

Blog toujours, tu m’intéresses, c’est un blog pour les ados, par les ados.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le buveur d'encre - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires