Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:41

Un article très fin sur Un poisson en avril sur le site La cause littéraire...

COUV-POISSON-AVRIL

" En avril ne te découvre pas d’un fil ; en avril les hirondelles annoncent le printemps mais ne font pas le bonheur ; mais en avril surtout, il y a des poissons. Des poissons qui parent le dos des passants, des poissons qui font pouffer les enfants et sourire d’un air entendu les adultes. Chaque année le rituel est le même : préparation et joie de la conspiration, rires des blagueurs et des « empoissonnés » réunis, passage du poisson de papier vers un autre destinataire. C’est l’un de ces voyages que raconte cet album nostalgique et réjouissant, aux pages sépia un peu passées, au format carré maniable et englobant qui sera saisi à pleines mains par les plus jeunes lecteurs.

Voici donc comment Sam a préparé son poisson. La tête de Sam est « un aquarium plein de poissons » et il en choisit un qu’il dessine puis façonne le mieux possible. Voilà le poisson collé dans le dos de la grande sœur qui s’en débarrasse aussi sec. La mère puis le père jouent le jeu et font à leur tour la blague à un autre… jusqu’à ce que le poisson finisse sur le dos de… Sam !

Sur un fond de rouges et d’orangés, quelques verts tendres et des bleus légers s’allient aux traits bruns des dessins. Les poissons volent dans le ciel, s’entortillent et bouclent au bout des crayons de couleurs. Les illustrations de Sayaka Abe ouvrent des fenêtres médaillons sur cette histoire, à chaque page, la poésie des formes et des couleurs fait de ce poisson un trou de serrure avec vue sur le ciel, un motif au sein d’une robe chatoyante, une tache de rouge dans un bureau. L’œil du lecteur s’attarde sur une ligne, sur une courbe, sur la silhouette noire du chat, petit et rond, il cherche le poisson qui passe d’une page à l’autre, accompagné par une phrase épurée. Eric Sanvoisin délivre un texte aussi concis qu’exigeant. Une histoire simple et drôle qui donne envie de saisir ces feutres et ces ciseaux. Des images où l’on sent la richesse du travail de l’artisan graveur et sa profondeur.

Parmi les poissons d’avril que sème ce mois à chaque nouvelle saison, en voici un dont la douceur et la force tranquille feront qu’il reviendra et passera d’une main à une autre, d’une année à une autre. "

 

Album à partir de 4 ans

 

Myriam Bendhif-Syllas

Partager cet article

Repost 0
Published by Le buveur d'encre - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires