Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 09:38

Pour le moment, Le parloir est plutôt bien accueilli par les libraires et par les lecteurs.

Il y avait déjà une très bonne critique dans le numéro de Mars de Page des libraires.

En voici une autre publiée sur l'agora des livres et signée Fabula...

 

parloircouv

 

Alors qu'il vient d'avoir 18 ans, Yan se retrouve derrière les barreaux : il s'est lui-même livré à la gendarmerie après le meurtre du père de sa petite amie. Or, depuis son incarcération, sous le choc, les mots ne franchissent plus ses lèvres. Impossible de revenir sur les faits, de se défendre. Le roman est rythmé par les visites au parloir : sa mère, sa sœur, son avocat mais aussi Déborah, son 1er amour.

Un texte d'une grande sobriété, on peut même dire dépouillé, ce qui cadre avec l'univers carcéral décrit, les phrases sont courtes et vont à l'essentiel. Elles nous laissent entrevoir le quotidien dans une maison d’arrêt : peur, violence, bruit, une vie de "cloporte" pour reprendre les mots de l'auteur. Seul Abou, un co-détenu offrira à Yan un peu de répit ; les gardiens quant à eux font tous figure de Cerbère, ils réduisent chaque détenu à un numéro et ne créent aucun lien. Au-delà de ce regard posé sur la prison, le récit crée une attente, un suspense chez le lecteur, qui comprend bien vite qu'il y a derrière cette histoire quelque chose de pas net.

Et pourtant, pas une seule fois, je n'ai soupçonné la vérité, j'ai été bluffée jusqu'aux dernières lignes et pour ça bravo ! J'ai envie de rajouter que "le parloir" est aussi un beau roman d 'amour, sans sentimentalisme. Enfin, l'édition du livre est très soignée et c'est agréable : interlignes, larges marches, belle couverture. Un texte aéré pour un atmosphère parfois étouffante !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le buveur d'encre - dans Les p'tits nouveaux
commenter cet article

commentaires

tam 24/10/2012 20:32

Oui oui on est d'accord, c'est le fond (et c'est pour moi l'essentiel) qui est dure mais je la sentais capable d'ingurgiter cela ...

Bref

Je travaille à la BM d'Annemasse, nous organisons cette année notre 19ème festival du livre jeunesse !

de rien et à bientôt dans vos livres, j'aime à penser que chaque fois que je lis un livre, j'ai rdv avec son auteur !

Tam 24/10/2012 16:54

Bien sure que 11 ans, c'est trop jeune !! Même si elle a l'habitude du livre et qu'elle est très bonne lectrice ! Mais avoir partager ce moment avec elle était très intéressant !

et surtout avoir fait cette découverte est pour moi mon petit bonheur de la journée ... j'ai hâte d'en faire le compte rendu en réunion d'offices et le conseiller aux ados de la bibliothèque !

et puis c'est vrai qu'on vous connait bien pour vos livres pour les plus jeunes et votre plume pour les ados est tout autant de qualité !

Merci pour ce roman

Le buveur d'encre 24/10/2012 18:21



Dans quelle bibliothèque travaillez-vous ?


 


Mon fils de presque 13 ans a lu le parloir parce que c'est un gros lecteur. Je sais bien que le livre n'est pas difficile à lire sur la forme mais plus ardu sur le thème.


 


Encore merci.



Tam 24/10/2012 16:33

Je suis bibliothécaire jeunesse et je devais lire ce roman dans le cadre d'un office

Je l'ai lu d'une traite et terminé donc ce midi et j'ai été stupéfaite également par cette fin inattendue et bouleversante !

De plus tout au long des chapitres, l'attachement aux personnages, le sentiment d'empathie, l'impression
d'étouffement, m'ont tenus en halène

Ce livre restera gravé à jamais dans ma mémoire pour la simple et bonne raison qu'en plus d'être un coup de coeur (et pourtant je partais avec un préjugé (des romans chez Grund, bof !!!) il m'a
permit de partager un moment d'émotion intense avec ma fille de 11 ans qui était présente ce midi lorsque j'ai terminé le roman et qui m'entendant m'enthousiasmer et me voyant la larme à l'oeil à
voulu savoir de quoi parlait ce livre ! Aussi lui-ai je fais un résumé et raconté la chute qui l'a elle-même beaucoup touché mais un peu effrayé aussi ...

Des moments de lecture comme ceux-là, je dis encore !

Le buveur d'encre 24/10/2012 16:40



Merci beaucoup pour votre témoignage. ça fait toujours très plaisir de savoir qu'un livre qu'on a écrit avec passion touche ceux qui le lisent.


Bon, 11 ans, c'est un peu jeune. C'est plutôt à partir de 14/15 ans.


Merci de m'avoir adresser ce petit mot. Il faut parfois attendre très longtemps avant d'avoir des retours de lecteurs...



Présentation

  • : Le blog d'Eric Sanvoisin, auteur jeunesse
  • Le blog d'Eric Sanvoisin, auteur jeunesse
  • : Un blog à déguster avec une paille, réservé aux buveurs d'encre...
  • Contact

Recherche