Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 13:50

Lu, il y a quelques instants, sur le blog LIRADO, ce très bel avis après la lecture de Ma petite soeur d'occasion (Nathan).

Je dois avouer que ça fait très plaisir, surtout quand on a un coup de mou, ce qui arrive tôt ou tard à tout le monde. Et puis ça compense les avis, pour le moment mitigés, à propos de A la poursuite du livre des secrets (éditions Oskar) que je publierai bientôt sur ce blog. Il n'y a pas de raison de ne citer que les avis positifs...

"Hugo est abasourdi lorsque ses parents lui annoncent qu’ils vont adopter ! Lui qui adorait être fils unique va maintenant devoir partager  ! Il n’en est pas question ! En plus, Fabyby, c’est son nom, elle est née en Ethiopie. Ils ne vont pas du tout se ressembler ! Et comment ses amis vont-ils prendre la nouvelle ? Sûrement en se moquant de lui !

L’adoption est un sujet difficile à aborder avec un enfant. Un roman comme Ma Petite soeur d’occasion est un formidable moyen pour aborder la question en famille, que l’on soit ou non concerné par la situation. Ainsi, Hugo, le jeune héros de Ma Petite soeur d’occasion a toujours apprécié sa situation de fils unique. Il sait que ses parents veulent adopter depuis longtemps, mais jusqu’ici il faisait la sourde oreille. Devant le fait presque accompli, la pilule a un peu de mal à passer surtout que cette future petite sœur est loin d’être comme lui ! Elle est noire ! Alors que ses parents sont en route vers l’Ethiopie, Hugo va seulement avoir quelques jours pour s’habituer à l’idée…et ce n’est pas gagné d’avance !

J’ai beaucoup aimé Hugo et je trouve que c’est un personnage très crédible. Les enfants qui pourraient être amenés à vivre une situation comparable se reconnaîtront facilement dans ce personnage qui n’a pas un mauvais fond mais n’a pas du tout envie de voir son quotidien bouleversé.  En effet, Hugo est un enfant unique choyé et il va devoir faire une place à une nouvelle venue, lui qui n’a jamais connu le partage de quoi que ce soit.  Ses propos envers sa future petite sœur sont durs, parfois racistes mais ce n’est pas par méchanceté gratuite, simplement parce qu’il a peur des bouleversements qui arriveront avec l’arrivée de Fabyby et aussidu regard des autres ( surtout !)

Au début de ma lecture, je pensais que Ma Petite soeur d’occasion raconterait l’arrivée de Fabyby dans la famille mais pas du tout. Finalement c’est tout le travail d’acceptation qu’Eric Sanvoisin évoque et il le fait avec justesse mais aussi avec humour. Hugo a quelques jours pour se mettre dans la peau d’un grand-frère d’une enfant adoptée. De fait, le garçon va énormément apprendre et grandir en un très court temps. Lui qui est membre d’un groupe qui terrorise les petits, va peu à peu, se questionner sur ses actes et prendre de la distance avec ses amis harceleurs.
Ma petite soeur d’occasion évoque également le « racisme ordinaire » à travers des propos ou scènes marquantes qu’Eric Sanvoisin met parfaitement en scène. Grâce à une nouvelle amie, Hugo va ouvrir les yeux et se rendre compte de la méchanceté de sa bande. Mais changer n’est évidemment pas facile !"

Que c'est agréable !

Une magnifique analyse de MA PETITE SOEUR D'OCCASION !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le buveur d'encre
commenter cet article

commentaires