Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 15:26

Le magicien d'Os est sélectionné pour le prix Littéralouest 2020/2021 dans la catégorie 6e/5e.

Le roman, magnifiquement illustré par Gilles Francescano, est paru aux éditions Balivernes.

Voilà une bonne nouvelle dans ce monde confiné...

LE MAGICIEN D'OS
LE MAGICIEN D'OS

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 11:46

Après L'enfant-dragon, L'île aux dragons et La colère des dragons, la saga des dragons va s'enrichir d'une quatrième trilogie intitulée La nuit des dragons.

tome 1 : Les spectres rouges

Tome 2 : Le maître des écailles

Tome 3 : Le joyau d'harmonie

A paraître en 2021...

LA NUIT DES DRAGONS

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 15:17

Pour la promotion de la série du Buveur d'encre à Taïwan, voilà une petite vidéo sympa, rafraîchissante et exotique !

https://drive.google.com/file/d/1SAkwLgUXSyF7zRKGkHIPoDLXFBl-vMQX/view?usp=sharing

Le buveur d'encre à Taïwan !

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2020 3 02 /09 /septembre /2020 11:12

Mes sorties du mois d'octobre 2020

Le tome 7 du Maître des licornes, Le complot des hippocampes, à paraître le 1er octobre 2020.

Retenus captifs par les hippocampes de Ville-Méduse, Aëlig, Illana et Hiyama parviennent à échapper à la mort grâce à l’aide d’un mystérieux hippocampe masqué. Partant à la recherche de Kalyane, prisonnière de ce la cité sous-marine, ils découvrent que les Hi et leur Guide cachent plus d’un secret… Arriveront-ils enfin à défaire l’homme-sans-nom et à rentrer chez eux ?

Le coffret des tomes 4 à 6 du Maître des licornes, à paraître le 15 octobre 2020.

Pour la suite, il faudra attendre 2021...

Les licornes d'octobre !
Les licornes d'octobre !

Partager cet article

Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 09:11

Un avis sympa sur Le buveur d'écrans dans le blog "BLOGAMOI : travailler moins pour lire plus !"

Draculivre découvre une liseuse dans la bibliothèque. Lui qui a l'habitude de boire l'encre des livres est un peu sceptique face à ce nouveau support ! Mais Odilon et Carmilla le persuadent d'essayer de planter sa paille dedans. Malheureusement, Draculivre est allergique à l'encre des livres électroniques...

Quel régal de retrouver "le buveur d'encre" ! Je me demandais comment Draculivre allait prendre le virage de la lecture sur liseuse...et je n'ai pas été déçue. Eric Sanvoisin, avec son humour habituel, a réussi à nous concocter une histoire à la gloire de la lecture, qu'elle soit sur papier ou sur liseuse, pas de diabolisation et une chute bien trouvée ! Savoureux !! (dans tous les sens du terme..)

LE BUVEUR D'ECRANS

Partager cet article

Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 16:53

J'ai une bonne nouvelle...

A la belle étoile (Editions le Muscadier) est sélectionné pour participer à la finale 2020 des petits champions de la lecture qui aura lieu le mercredi 24 juin.

Et une mauvaise...

A cause de la covid-19, la fête aura lieu numériquement et virtuellement, sans public. Donc pas au théâtre de l'Odéon comme les autres années. 

Ce sera une fête confinée...

Mais bon, c'est la vie !

"A LA BELLE ETOILE" et les petits champions de la lecture !

Partager cet article

Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 09:06

Le 12 mars 2020 sortira également le prochain roman des Buveurs d'encre, intitulé Le buveur d'écrans, avec une magnifique couverture d'Olivier Latyk !

"En goûtant une liseuse, Draculivre découvre qu'il est allergique aux livres électroniques. Nono Carbonne espère pouvoir trouver un remède."

Il y a un nouveau personnage dans cette histoire et c'est un guike !

LE BUVEUR D'ECRANS

Partager cet article

Repost0
3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 09:33

Le 12 mars paraîtra le tome 6 du Maître des licornes, intitulé Ville-Méduse...

Avec, toujours, les magnifiques illustrations de Federica Frenna.

Un petit plongeon dans la mer Multicolore !

VILLE-MEDUSE

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 10:26

Je serai présent au salon du livre jeunesse de Montreuil du samedi 30 novembre au lundi 2 décembre.

Voilà où vous pourrez me trouver :

 

Samedi 30 novembre

- de 13h00 à 15h00 Balivernes D20

- de 16h00 à 18h00 Auzou D30

- de 18h00 à 19h30 Joie de lire K23

 

Dimanche 1er décembre

- de 10h00 à 12h00 Joie de lire K23

- de 15h00 à 16h30 Nathan M6

- de 16h30 à 18h00 Le Muscadier C23

 

Lundi 2 décembre

- de 11h30 à 13h00 Nathan M6

- de 13h00 à 15h00 L'étagère du bas B10

 

A bientôt !

 

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2019 3 04 /09 /septembre /2019 10:19

Il était une fois un lapin. Pas un lapin ordinaire, mais un élégant dandy  audacieusement vêtu, qui berçait un spleen de célibataire en lisant Roméo et Juliette ! Il rêvait de se marier… Il était une fois une très jolie carotte, orange et rougissante, qui, voyant un lapin à tous les coins de rue, osait à peine quitter son logis. La rencontre eut lieu, désastreuse : la belle, verte de peur, tomba dans les pommes et mit son amoureux transi  dans l’embarras. Comment s’y prendre ? Un dentiste eut raison de son pire désavantage : l’insolente agressivité de ses dents ! Alors, tout fut possible. Y compris pour le couple amoureux, la traversée victorieuse de l’épreuve du renard….

Ainsi va la vie, dans les contes ! Celui-ci est savoureux : le clin d’oeil  décalé à la tradition rappelle  à qui l’aurait oublié qu’à coeur aimant, rien n’est impossible. Quitte à bousculer une deuxième certitude : les lapins « aiment » les carottes. Et une troisième : les renards des histoires ont la babine qui frétille.  Le conte n’est-il pas un espace de défis ? En trois bonds palpitants, l’affaire est bouclée pour que les héros « vivent heureux et aient beaucoup d’enfants ». De quoi ravir le lecteur. Mieux : Eric Sanvoisin assortit malicieusement son récit d’un commentaire à deux voix, celle de la conteuse, une araignée,  et celle d’un  ver de terre qui  l’écoute et réagit à sa manière, impertinente et drôle,  à la loufoquerie de l’improbable romance. On les croise rarement dans les albums jeunesse… Les répliques fusent, de la narratrice velue au vermisseau qui ne s’en laisse pas conter ! Marions-les offre donc un récit dans le récit, à deux niveaux de lecture.

 

 

La mise en image de Delphine Jacquot est une deuxième prouesse : l’album en hauteur permet une astucieuse répartition des deux textes ; le deuxième, crédité d’une bande blanche en bas de page,  installe un face à face théâtral entre les deux protagonistes aux prises avec le conte : mimiques aussi savoureuses qu’expressives ! L’illustratrice s’est surpassée… Autre excellente idée : la différenciation des deux groupes de personnages par un changement d’échelle, lapin,  carotte et  renard occupant l’essentiel de l’espace narratif. Un espace à trois couleurs dominantes : l’orange, un bleu nuit et le vert dont la complémentarité et le contraste servent la netteté de l’image. Le trio personnifié « à la manière de… » est mis en scène avec une inventivité qui rime avec le texte, en accentue l’humour dans la liberté de détails graphiques impromptus qui disent la connivence entre l’écrivain et l’illustratrice. Le plaisir des deux est sensible et communicatif ! (C.B. et M.T.D.) 

"MARIONS-LES" EST LE LIVRE DU MOIS DES NOTES BIBLIOGRAPHIQUES DE SEPTEMBRE !

Partager cet article

Repost0